Les actualités du secteur porcin | Unoria CoopérativeUnoria Coopérative

Les actualités du secteur porcin

Publié le 1 novembre 2021

Article écrit par FRANÇOIS PARENT, Directeur Division Porcine

Marché du porc

Le prix du porc a été soutenu pendant toute la période estivale et contrairement aux années antérieures, il est encore à des niveaux records. La légère baisse de la production américaine combinée à des inventaires de stocks congelés beaucoup plus faibles que la moyenne quinquennale expliquent la situation. Une bonne demande domestique en plus d’une forte demande à l’exportation favorisent le maintient d’un prix élevé. Plusieurs coupes de viandes sont à des prix records et en contrepartie, les consommateurs doivent subir une hausse importante du prix de la viande. Pour ce qui est des exportations du Québec, la Chine représente toujours la destination en volume et en dollars suivi des États-Unis, des Philippines et du Japon. Les Philippines ont augmenté leurs achats de façon très importante car ils sont aux prises avec un épisode de peste porcine africaine. Cette maladie se rapproche de plus en plus du continent américain car des cas ont été décelés à Haïti et en République dominicaine. Les autorités sanitaires du Canada et des États-Unis sont très préoccupées par la situation car si des cas se déclarent sur notre continent, plusieurs marchés d’exportation nous seront fermés ce qui sera catastrophique pour notre industrie. Il est donc primordial de maintenir une biosécurité exemplaire à nos frontières et sur nos fermes.

Fin du conflit de travail à l’usine d’Olymel de Vallée- Jonction et démarrage d’un nouveau quart de travail à l’usine de l’Ange-Gardien

Au début du mois de septembre dernier, après plus de 4 mois de grève, les employés de l’usine de Vallée-Jonction sont retournés au travail suite à l’entente de principe signée entre les parties. Avec près de 180 000 porcs en attentes d’abattage, le défi sera important cet automne afin de rattraper le retard causé par l’interruption des opérations de cette usine. Toutefois, la mise en opération d’un deuxième quart de travail à l’usine de l’Ange- Gardien permettra l’abattage de 10 000 porcs supplémentaires ayant pour impact d’améliorer la situation. Nous devrons continuer d’être résilients dans cette crise qui a été sans précédent en plus des impacts négatifs associés à la COVID-19. Notre partenaire Olymel aura subis lui aussi des pertes très importantes reliées à cette situation donc nous devrons être solidaires afin de se repositionner comme étant les leaders de la production porcine canadienne.